Toute chose a deux anses: l’une par où on peut la porter, l’autre par où on ne le peut pas.