Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute.