Tout comme l’avenir, c’est grain par grain qu’on goûte le passé.