Tant d’hommes qu’on croit heureux parce qu’on ne les voit que passer.