Sur votre jeune sein laissez rouler ma tête toute sonore encor de vos derniers baisers – Laissez-la s’apaiser de la bonne tempête, et que je dorme un peu puisque vous reposez.