Soyons optimistes: la médecine a découvert beaucoup plus de remèdes qu’il n’y a de maux.