Savoir se rendre antipathique, c’est bien – savoir se rendre odieux, c’est mieux.