Que l’on meurt gros ou maigre, la différence, c’est pour les porteurs.