Quand l’oiseau est prés de mourir, son chant devient triste – quand l’homme est prés de mourir, ses paroles portent l’empreinte de la vertu.