Pauvres enfants! C’est toujours eux qui paient les bêtises des grands, en attendant d’être en âge de faire soigneusement les mêmes.