Pas de plus ample chant que le chant qui finit. Pas de plus douce main que la main qui s’enfuit.