Parce que le millardaire n’a pas récolté sans peine, il s’imagine qu’il a semé.