On peut mélanger l’espoir et le désespoir jusqu’à ne plus distinguer l’un de l’autre.