On peut aimer l’amour et mépriser l’amant.