On pense à partir de ce qu’on écrit et pas le contraire.