On passe souvent de l’amour à l’ambition, mais on ne revient guère de l’ambition à l’amour.