On parle toujours du boulevard des Filles du Calvaire, mais jamais du calvaire des filles du boulevard.