On ne s’imagine Platon et Aristote qu’avec de grandes robes de pédants. C’étaient des gens honnêtes et, comme les autres, riant avec leurs amis – et, quand ils se sont divertis à faire leurs Lois et leur Politique, ils l’ont fait en se jouant.