On ferme les yeux des morts avec douceur – c’est aussi avec douceur qu’il faut ouvrir les yeux des vivants.