On est un peu l’esclave des rêves qu’on a faits.