On doit se consoler de ses fautes quand on a la force de les avouer.