On croirait que cet ouvrage est le fruit de l’imagination d’un sauvage ivre.