On appelle «bonheur» un concours de circonstances qui permette la joie. Mais on appelle joie cet état de l’être qui n’a besoin de rien pour se sentir heureux.