Nous n’avons pas assez d’amour-propre pour dédaigner le mépris d’autrui.