Notre pauvre lune de miel n’a guère eu qu’un premier quartier…