Ne pouvant avilir l’esprit, on se venge en le maltraitant.