L’on n’estime guère dans les autres que les qualités que l’on croit posséder soi-même.