L’odieux de la mauvaise foi, c’est qu’elle finit par donner mauvaise conscience à la bonne foi.