L’obéissance simule la subordination, exactement comme la crainte de la police simule l’honnêteté.