L’homme vaut-il la peine de déranger un Dieu pour le «créer»?