L’homme exploite l’homme et parfois c’est le contraire.