L’homme et la femme peuvent être équivalents devant l’Absolu: ils ne sont point égaux, ils ne peuvent pas l’être, ni dans la famille, ni dans la cité.