L’homme est principalement une puissance d’action, la femme une puissance de fascination.