L’homme, ce rêveur définitif…