L’étroite voie de notre ciel propre passe toujours par la volupté de notre propre enfer.