Les tyrans manquent rarement de prétextes.