Les tragédies des autres sont toujours d’une banalité désespérante.