Les «raisons» qui font que l’on s’abstient des crimes sont plus honteuses, plus secrètes que les crimes.