Les pianos devraient être frappés de deux impôts: le premier au profit de l’Etat, le second au profit des voisins.