Les maladies du coeur, aussi bien que celles du corps, viennent à cheval et en poste, mais elles s’en revont à pied et au petit pas.