Les lois sont toujours utiles à ceux qui possèdent et nuisible à ceux qui n’ont rien.