Les lois, comme les maisons, s’appuient les unes sur les autres.