Les femmes acceptent aisément les idées nouvelles, car elles sont ignorantes – elles les répandent facilement, parce qu’elles sont légères – elles les soutiennent longtemps, parce qu’elles sont têtues.