Les chaînes du mariage sont si lourdes qu’il faut être deux pour les porter – quelquefois trois.