Les bons n’ont pas besoin qu’on les défende.