L’ennui s’habille à la mode.