L’éloge des absents se fait sans flatterie.