Le travail du corps délivre des peines de l’esprit et c’est ce qui rend les pauvres heureux.