Le siècle du pouvoir de l’homme devint celui de son désespoir.