Le sauvage vit en lui-même – l’homme sociable toujours hors de lui ne sait vivre que dans l’opinion des autres.